Design

Propre ou Désordonné : Qu’est-ce que votre intérieur dit de vous ?

Ah, le ménage, cette éternelle question ! Salima Beaumont, à l’antenne, se demande si un chez-soi rangé reflète un esprit organisé, ou si c’est tout le contraire.

Est-ce que ceux qui vivent dans le désordre auraient l’esprit occupé par des choses bien plus passionnantes ? Moi, je vous avoue, le ménage et moi, ça fait deux. Lors de mes années d’étudiante, ma cuisine avait cette fâcheuse tendance à coller sous mes pieds nus… Ma solution ? Des tongs, évidemment ! Nettoyer pour tout resalir une semaine après, ça ne m’a jamais traversé l’esprit. Du moment que mes vêtements étaient propres, ça me suffisait.

Mais les années passant, je me suis assagie, et mon intérieur avec. Aujourd’hui, je m’inspire plutôt des pages Instagram aux intérieurs éclatants de propreté, avec un livre posé de travers, oh combien esthétiquement sur une table. Je ne suis pas la seule à me tourner vers les réseaux sociaux pour des inspirations ménagères. Sur TikTok, avec le hashtag #cleantok, tout y passe : des astuces pour nettoyer des fenêtres jusqu’aux sapins de Noël en plastique !

Le propre est devenu un idéal, mais soyons honnêtes, c’est un idéal bien difficile à maintenir. Mon chez-moi, comme beaucoup d’autres, redevient un bazar en un rien de temps. Heureusement, à côté des intérieurs impeccables, on trouve aussi sur internet des vidéos de maisons en désordre, qui nous rappellent qu’on peut être tendance même dans le bazar.

Et puis, un intérieur rangé, c’est plus qu’une question d’esthétique, c’est une question de bien-être mental. Selon des chercheurs, l’état de notre maison influence directement notre humeur. Un espace encombré peut augmenter notre stress et même conduire à la dépression. Le désordre nous épuise mentalement, car il surstimule notre cerveau. Bref, vivre dans le désordre n’est définitivement pas la solution.

Mais alors, que dit notre intérieur sur nous ? Carl Jung disait déjà que nos maisons reflètent notre psyché. Nos choix de décoration racontent qui nous sommes, et nulle part cela n’est plus visible que sur les réseaux sociaux, où nos intérieurs deviennent partie intégrante de notre image personnelle.

Mais voilà, cette quête du rangement parfait peut aussi devenir une source de pression, surtout quand elle est perçue comme un reflet de notre valeur personnelle. Être en désordre est-il vraiment un échec moral ? Et pourquoi cette pression semble-t-elle peser davantage sur les femmes ?

Cependant, comme le dit KC Davis, tout n’est pas question de morale. On peut être une personne épanouie et bienveillante, même si on n’est pas un as du rangement. Comme le montre Emily Feret dans ses vidéos humoristiques, le désordre peut aussi être le signe d’une maison pleine de vie. Après tout, les assiettes sales dans l’évier signifient qu’on a bien mangé, et les jouets par terre, que les enfants se sont bien amusés.

Alors, chers auditeurs d’Exigone, votre intérieur est-il le reflet de votre esprit ou de votre statut social ? Partagez avec nous vos pensées et vos anecdotes de ménage, et surtout, gardez le sourire, même si votre salon n’est pas digne d’une photo Instagram.

Arthur Garcia

Arthur Garcia

Présentateur, Australien francophone et Français australianisé, passionné de nature, cuisine, et de musique. Du lundi au vendredi, en début de journée sur Exigone.
  • https://www.radioking.com/play/exigone2/698101
  • Exigone